TU VERRAS CE QUE NOUS VOULONS DIRE

 

Par Richard M. Romney

 

Si vous ouvrez le Livre de Mormon d'Anna Sterligova, vous aurez une surprise. Il est rempli de dessins aux couleurs vives qu'elle a réalisés elle-même.

 

Anna, 15 ans, est élève aux Beaux-Arts de Moscou. Elle désirait conserver la trace de certains de ses sentiments et de ses émotions concernant le Livre de Mormon à mesure qu'elle l'étudiait. Ainsi, en plus de souligner, de mettre des références croisées, et d'ajouter des notes dans les marges, lorsqu'elle lisait un passage ayant un sens particulier pour elle, elle l'illustrait.
" Cela rend les histoires vivantes pour moi ", explique-t-elle.

 

RENDRE SON TÉMOIGNAGE

 

Bien sûr, les histoires étaient déjà vivantes, bien vivantes, même, pour elle. Anna aime le Livre de Mormon. Elle l'étudie seule, et au cours des soirées familiales, le lit aux réunions de la branche de Pokrovski, et en apprend par coeur des versets pour le séminaire. Elle aime particulièrement en rendre témoignage à ses amis.

 

Et c'est là que Zenaida Akimova entre en scène. Zenaida, femme âgée du quartier, était une amie de la mère d'Anna, Alla, et elle est devenue rapidement une amie de la famille entière composée aussi du père d'Anna, Konstantin, de son frère, Aleksander, appelé aussi Sacha. Zenaida savait qu'ils étaient membres de l'Eglise de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, mais elle n'était pas très sûre de ce qu'ils voulaient dire par là.

 

" Continue d'apprendre un peu plus ce que c'est et tu verras ce que nous voulons dire ", lui lançait Anna.

 

LA FORCE DE L'EXEMPLE

 

Zenaida a réfléchi à ce qu'elle connaissait déjà. Par exemple, ils se parlaient gentiment dans cette famille.

 

" Ils étaient toujours gentils et courtois, les uns envers les autres ", dit-elle. " Mais, surtout, ils se souciaient vraiment les uns des autres. "

 

Elle connaissait, pour en avoir été personnellement témoin, l'importance qu'avait l'EgIise dans leur vie. Elle connaissait la généalogie, depuis qu'Alla lui avait parlé des centaines de noms qu'elle avait recherchés. Elle savait que les Sterligov se rendaient dans un lieu sacré appelé temple. Elle connaissait l'engagement de Konstantin à servir en tant que président du district Est de Moscou.

 

Bientôt, Zenaida a reçu les missionnaires, a prié, et est allée à l'église. Elle posait de plus en plus de questions et recevait de plus en plus de réponses. En partie grâce aux remarques constantes d'Anna sur le Livre de Mormon, Zenaida aspirait à lire et à comprendre ces Saintes Ecritures.

 

Mais il y avait un problème. Zenaida est considérée légalement comme non voyante. Elle ne voit pas suffisamment pour lire. Elle ne connaît pas le Braille, et même si elle le connaissait, il n'existe pas d'édition en Braille du Livre de Mormon en russe.

 

ANNA ET SON PLAN

 

Alors Anna et Alla ont élaboré un plan. Chaque soir, elles liraient à voix haute et enregistreraient plusieurs chapitres du Livre de Mormon. Le lendemain matin, elles apporteraient la cassette à Zenaida. Elle a été ravie de découvrir Léhi, Néphi et les autres prophètes. Cassette après cassette, semaine après semaine, son témoignage est devenu plus ferme et plus clair. Comme les dessins colorés du Livre de Mormon d'Anna, les histoires prenaient vie dans l'esprit de Zenaida.

 

Quand Anna était occupée, Alla enregistrait. Quand Alla était occupée, Anna enregistrait. Quelquefois, Sacha ou le président Sterligov les remplaçait. Mais chaque jour, verset par verset, chapitre par chapitre, les cassettes étaient préparées.

 

" Je désirais que soeur Akimova ait la même expérience que moi à propos du Livre de Mormon ", explique Anna. " La première fois que les missionnaires m'ont montré le livre, j'ai su qu'il était vrai. Je n'ai pas eu de difficulté à y croire, aucun doute. Alors, il m'a été facile de lui dire ce que je ressentais et facile de l'enregistrer pour elle, puisque, de toute façon, je le lis tous les soirs. "

 

VOIR ET PARTAGER

 

Nous sommes maintenant à une semaine du baptême de Zenaida. Une fois encore, elle est venue rencontrer les missionnaires chez les Sterligov. Un sentiment de bonheur et d'espoir flotte dans l'air.

 

" Je suis prête à me faire baptiser ", dit Zenaida. " J'attends ce jour. Cette famille a été tellement formidable avec moi. C'est grâce à elle que j'ai mes cassettes du Livre de Mormon et que je peux les écouter quand je veux. J'ai leur exemple et leur amour, et avec cela, je suis prête à commencer une nouvelle vie. Je ne peux pas voir suffisamment clair pour lire, mais grâce à Anna, Sacha, au président Sterligov et à sa femme, je commence à voir exactement ce que l'Evangile signifie. "

 

Et Anna ? Elle continue à faire connaÎtre le Livre de Mormon à ses amis. Elle a plus de soixante correspondants dont six sont intéressés par l'Evangile. Elle leur a envoyé un exemplaire du Livre de Mormon.

 

" Il y a une jeune fille qui habite dans une petite ville de Sibérie ", dit Anna. " Il n'y a pas de missionnaires là-bas et la branche la plus proche est loin de chez elle. Je lui écris ce que nous apprenons dans les leçons missionnaires, et cela lui plaît. Elle connaît la Bible et je lui ai dit que nous l'étudions aussi. Mais je lui ai dit que le Livre de Mormon, un autre témoignage de Jésus-Christ, complète la Bible. Elle m'a demandé de lui en envoyer un exemplaire, afin qu'elle puisse voir ce que nous voulons dire. "

 

 

l Accueil l Écritures l Livres l Magazines l Études l Médias l Art l