ÉDIFIER LE ROYAUME

Bruce D. Porter
des soixante-dix

« Depuis ses premiers jours, l'Église est édifiée par des personnes ordinaires qui magnifient leur appel avec humilité et dévouement. »

Bruce D. Porter

Il y a presque 25 ans, notre famille habitait au Massachusetts, où je faisais des études de troisième cycle à l'université. J'avais un programme très rigoureux qui me laissait peu de temps libre. Un dimanche, à l'église, la présidente de la Primaire de paroisse m'a abordé pour me demander si je pouvais remplacer un instructeur de la Primaire pendant deux semaines. La Primaire avait alors lieu un après-midi dans la semaine et je savais qu'il me serait très difficile de trouver le temps d'enseigner ce cours. Cependant, après avoir un peu hésité, j'ai accepté.

Le jour d'enseigner à la Primaire est arrivé. Cet après-midi là, j'étais à la bibliothèque universitaire, absorbé dans la lecture d'un livre de politique internationale. Le sujet que j'étudiais me semblait plus important que le prochain cours de la Primaire. J'ai donc attendu jusqu'à trente minutes avant le cours pour commencer à lire la leçon que je devais donner. Ensuite j'ai quitté la bibliothèque pour aller à l'église qui se trouvait juste à l'extérieur du campus. Mon peu d'enthousiasme m'a peut-être ralenti car je suis arrivé quelques minutes en retard. Lorsque j'ai passé la porte de la salle de la Primaire, les enfants commençaient tout juste le cantique d'ouverture. C'était la première fois que j'entendais ce chant, mais j'ai été très touché par la mélodie et les paroles :

« Aimez vos frères,
car je vous aime,
c'est mon commandement :
Aimez vos frères.
Les hommes sauront
qui sont mes disciples
si vous vous aimez
les uns les autres »
(« Aimez vos frères », Cantiques, n° 200)

J'étais figé à la porte, et l'Esprit m'a témoigné que je contemplais la classe qui était, ce jour-là, la plus importante de tout Cambridge, dans le Massachusetts.

Là-bas, à l'université, dans des dizaines de salles et de laboratoires, des érudits dévoués étaient à la recherche de réponses aux problèmes du monde. Pourtant, malgré la valeur de leurs efforts, l'université n'avait pas et ne pouvait pas avoir les réponses ultimes aux problèmes d'un monde troublé. Là, devant moi, se trouvait la réponse du Seigneur : l'édification discrète de son royaume ici-bas au moyen de l'enseignement de l'Évangile. Ce qui se déroulait à la Primaire, ce jour-là, était une part infime du plan que Dieu avait révélé pour le salut du monde déchu.

En octobre 1831, le Seigneur a dit à propos du Rétablissement : « Les clefs du royaume de Dieu sont remises à l'homme sur la terre, et c'est de là que l'Évangile roulera jusqu'aux extrémités de la terre, comme la pierre, détachée de la montagne sans le secours d'aucune main, roulera jusqu'à remplir toute la terre » (Doctrine et Alliances 65:2). L'Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours est ce Royaume dont la destinée est de remplir toute la terre. Dans la grande sagesse du Tout-Puissant, l'édification du royaume de Dieu dans les derniers jours se fera par des moyens aussi simples que ce que j'ai vu à la Primaire, ce jour-là.

Nous nous réjouissons d'apprendre que des temples sont en construction dans toutes les régions du monde et que des pays lointains ouvrent leurs portes à l'Évangile. Construite sur la fondation des apôtres et des prophètes, l'Église de Jésus-Christ est apportée au monde entier par les missionnaires qui sont appelés pour proclamer sa parole. Nous pouvons peut-être parfois être enclins à considérer l'édification du Royaume comme quelque chose qui se déroule loin ailleurs, à bonne distance de notre branche ou de notre paroisse. En vérité, la croissance de l'Église se fait autant par expansion extérieure que par affinement intérieur. « Car Sion doit croître en beauté et en sainteté ; ses frontières doivent être élargies, ses pieux fortifiés » (Doctrine et Alliances 82:14).

Il n'est pas nécessaire d'être appelé à servir loin de chez soi, ni de détenir un poste en vue dans l'Église ou dans le monde pour édifier le royaume du Seigneur. Nous l'édifions dans notre coeur, en nous efforçant d'avoir l'Esprit de Dieu dans notre vie. Nous l'édifions au sein de notre famille en inculquant la foi à nos enfants. Et nous l'édifions au moyen de l'organisation de l'Église, en magnifiant notre appel et en parlant de l'Évangile à nos voisins et à nos amis.

Pendant que nos missionnaires oeuvrent dans des champs mûrs pour la moisson, d'autres travaillent dans leur pays pour fortifier le Royaume dans les paroisses et les collectivités où ils résident. Depuis ses premiers jours, l'Église est édifiée par des personnes ordinaires qui magnifient leur appel avec humilité et dévouement. Peu importe l'office auquel nous sommes appelés, pourvu que nous agissions « en toute diligence » (Doctrine et Alliances 107:99). La révélation moderne déclare : « Ne vous lassez pas de faire le bien, car vous posez les fondements d'une grande oeuvre. Et c'est des petites choses que sort ce qui est grand » (Doctrine et Alliances 64:33).

Joseph F. Smith a dit qu'il fallait plus d'une seule génération pour que les grandes causes triomphent (voir Gospel Doctrine, p. 119). Plus que partout ailleurs, c'est dans la famille, dans le sanctuaire discret qu'est le foyer, que s'unissent les générations pour l'édification du royaume de Dieu. C'est une oeuvre divine d'élever des enfants. La Première Présidence a appelé les parents de l'Église à tenir la soirée familiale et la prière en famille, à étudier l'Évangile au foyer et à consacrer du temps pour avoir des activités saines avec les enfants. Lorsque le père et la mère enseignent à leurs enfants les vérités éternelles qui leur ont été enseignées auparavant, ils transmettent le flambeau de la vérité à une autre génération et le Royaume se fortifie.

« Sentinelles, nos lumières ne devront jamais faiblir »
(« Sois loué pour ces collines », Cantiques, n° 20).

Lorsque j'étais jeune, mon père lançait souvent, à table, des discussions en famille sur l'Evangile. Les années m'ont aidé à comprendre maintenant combien ces heures passées en famille ont contribué à mon témoignage. Je me réjouis de la prophétie d'Esaïe selon laquelle le temps doit venir où « l'Éternel établira, sur toute l'étendue de la montagne de Sion, sur les lieux d'assemblées, une nuée. . . pendant le jour, et un feu de flammes. . . pendant la nuit » (Esaïe 4:5), lorsque l'Esprit de Dieu demeurera continuellement dans les foyers de son peuple.

Le royaume de Dieu ne comprend pas seulement l'Église et la famille, mais aussi le coeur et l'esprit de son peuple. Comme l'a enseigné le Sauveur pendant son ministère terrestre, le royaume de Dieu est au-dedans de nous (voir Luc 17:21 ; traduction littérale de la version du roi Jacques de la Bible). Si nous souhaitons vraiment contribuer à l'oeuvre grandiose des derniers jours, notre regard sera fixé uniquement sur la gloire de Dieu, notre esprit sera éclairé par « le témoignage de Jésus » (Apocalypse 19:10), notre coeur sera pur et consacré. La prière, l'étude et la méditation personnelles sont essentielles à l'édification du Royaume, au fond de notre âme. C'est dans les instants paisibles de contemplation et de communion avec le Tout-Puissant que nous parvenons à le connaître et à l'aimer comme notre Père.

Je témoigne que le royaume de Dieu a été rétabli ici-bas pour ne jamais plus en être enlevé. Sous la direction de notre Père éternel, Jésus-Christ est l'auteur et le consommateur de cette oeuvre, la pierre angulaire de l'Église et le Saint d'Israël. Par la force et le pouvoir du Seigneur, puissions-nous édifier le royaume de Dieu ici-bas pour qu'il puisse être préparé à rencontrer le royaume céleste à la venue du Seigneur. Pour reprendre les paroles d'un chant de bataille qui sert aussi de cantique du Rétablissement :

Il a fait retentir la trompette qui ne sonnera jamais la retraite.
Devant son siège du jugement, il passe au crible le coeur des hommes.
O, mon âme, ne tarde pas à lui répondre. Mon pied, marche avec joie.
Notre Dieu s'avance !
(« Battle Hymn of the Republic », Hymns, n° 60)

Au nom de Jésus-Christ. Amen.

 

l Accueil l Écritures l Livres l Magazines l Études l Médias l Art l