DEUX GRANDS PROJETS EN GESTATION

Nous extrayons ce qui suit d’un discours prononcé à une conférence de FAIR par John F. Hall, professeur de littérature classique et d’histoire antique, département de littérature comparée à BYU et directeur de publication du BYU New Testament Commentary :
« Nous sommes enfin suffisamment avancés pour pouvoir parler du BYU New Testament Commentary. C’est en réponse à l’espoir formulé il y a bien des années par le président J. Reuben Clark (à l’époque conseiller dans la Première Présidence) que l’on publierait un jour un ouvrage sur le Nouveau Testament rédigé par des savants fidèles de l’Église, empreint des principes de l'Évangile rétabli et basé sur les enseignements des prophètes, des voyants et des révélateurs vivants du Seigneur, que le projet par BYU d’un Commentaire du Nouveau Testament a pris forme. Approuvé par l'administration de BYU et son comité directeur et publiquement annoncé il y a trois ans, le projet prévoit la création de 15 tomes de commentaires sur divers livres du Nouveau Testament.

L'annonce publique dit ceci :

« Le comité directeur de l'université Brigham Young a récemment approuvé la publication d'un commentaire en plusieurs tomes du Nouveau Testament. Une équipe pluridisciplinaire de savants membres de l’Église a conjugué ses efforts pour le créer. Cet ouvrage en quinze tomes, dont la rédaction prendra dix ans, combinera les meilleures données linguistiques et historiques antiques avec les perspectives doctrinales et les centres d’intérêt mormons… Ce commentaire sera le premier à combiner les compétences scientifiques et les Écritures mormones. Chaque livre du Nouveau Testament sera examiné mot par mot. En outre, les rapports entre le Nouveau Testament, le Livre de Mormon et les Doctrine et Alliances seront soigneusement examinés.

Le commentaire ne sera pas simplement un commentaire érudit de plus, mais un commentaire spécifique aux saints des derniers jours. Il se focalisera sur les passages qui présentent un intérêt particulier pour les saints des derniers jours ; il puisera dans tous les ouvrages canoniques de l’Église et nous nous efforcerons de l’écrire sous l'inspiration. Chaque tome contiendra une introduction contextuelle substantielle dans laquelle seront traitées les questions de provenance, de cadre, d’auteur et d’objectif. Les questions de tradition et de transcription liées aux manuscrits seront également considérées, aussi bien que les sujets thématiques contenus dans le texte. Le commentaire proprement dit portera sur le texte de la King James Version. Les péricopes, c’est-à-dire les sections du texte divisés en versets ayant le même thème, généralement pas plus d'une douzaine à la fois, parfois moins, seront traitées verset par verset et mot par mot. Le commentaire analytique portera sur l'analyse linguistique, avec notamment d’autres possibilités de traduction basées sur la signification grecque littérale des mots, le cadre historique et l’importance théologique. Là où il y a des problèmes de transmission du texte, consultation sera faite de textes grecs inaccessibles aux traducteurs de la King James, les uns nouvellement découverts et de date ancienne, les autres produit synthétique de quatre cents ans de recherche supplémentaire, de la comparaison de textes et de nouvelles découvertes. Les sources pour les considérations linguistiques comprendront non seulement les traductions récentes bien connues du Nouveau Testament, mais, et c’est important, la Traduction de Joseph Smith pour les passages du Nouveau Testament que cela concerne. Les commentaires spécialisés standard tels que l’Anchor Bible Commentary ou Sacra Pagina, ainsi que de nombreux articles et monographies, seront également consultés. Quand le grec sera cité, il sera transcrit en caractères romains afin d'être accessible au lecteur. Dans le même ordre d’idées, les références grecques et latines seront données dans la langue originale avec traduction anglaise. Pour ce qui est de l'interprétation et du commentaire, il sera tenu compte d’écrits échelonnés sur deux mille ans depuis les pères apostoliques et les auteurs chrétiens d’avant Nicée jusqu’aux vérités importantes révélées dans les Écritures modernes et aux enseignements des dirigeants du Rétablissement depuis Joseph Smith jusqu’à nos jours. Le cadre historique relatif à des passages particuliers du Nouveau Testament traitera dans le détail du monde à l'époque du Christ d’un point de vue culturel, politique et juridique.

Un Bureau de cinq rédacteurs, tous professeurs chevronnés et expérimentés de BYU, dirige le projet. Chacun a différentes tâches. Je suis responsable de l’Histoire et de la Traduction. Je dois certifier l'exactitude historique de tout ce qui est dit et, chose plus importante, garantir l'exactitude de la traduction de tout mot, expression ou passage grec ou latin. En outre, chaque rédacteur est l’auteur principal de certains tomes et dirige les efforts de l'équipe de savants travaillant sur un tome donné. Je suis responsable des tomes relatifs à l'évangile de Jean, aux épîtres de Jean, à la deuxième moitié du livre des Actes, c’est-à-dire des chapitres concernant Paul, et des tomes traitant des épîtres aux Éphésiens, aux Colossiens et aux Philippiens.

Le travail avance bien. Une base de données électronique massive de tous les écrits de membres de l’Église concernant le Nouveau Testament a été constituée. Un rapport sur cet effort a été fait en novembre à Washington lors de la réunion nationale de la Société de littérature biblique. À l’heure actuelle, des équipes de professeurs font un travail de recherche ou de rédaction sur cinq tomes. Nous espérons bien sortir le premier tome, celui sur les épîtres de Jean, d’ici la fin de l’année.

Les saints des derniers jours ont beaucoup à dire sur le Nouveau Testament. Beaucoup de commentaires sur le Nouveau Testament sont publiés par des personnes qui ont un point de vue particulier : catholiques, baptistes, historiens profanes. Le commentaire de BYU sera écrit du point de vue des saints des derniers jours, mais en même temps il respectera les exigences de la rigueur scientifique. À cet égard, nous tenons aussi à montrer au monde religieux savant et au monde religieux en général que le Nouveau Testament est un témoin du Christ et de ses enseignements, d’enseignements vieux de deux mille ans qui s'accordent parfaitement avec la doctrine rétablie dans notre dispensation par le prophète Joseph Smith. Les livres du Nouveau Testament constituent également, une fois compris dans le sens et l'intention originels de leurs auteurs, des témoins de la véracité de l'Église de Jésus-Christ dans notre dispensation. Un de nos objectifs importants est de contribuer à ce que l’on considère le Nouveau Testament pour ce qu’il est, à savoir le témoin de Jésus-Christ, et à ce qu’il se dégage de la lecture de ses versets un portrait vibrant du Christ vivant.

Création d’une nouvelle édition pour stimuler la recherche mormone

25 février 2008

SALT LAKE CITY - L'Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours a annoncé aujourd'hui la création de la Church Historian’s Press, une nouvelle édition pour publier des ouvrages ayant trait à l'origine et à la croissance de l'Église.

Le premier projet d’édition de la Presse sera The Joseph Smith Papers (les papiers de Joseph Smith), un recueil de documents qui comportera 25 à 30 tomes. Marlin K. Jensen, historien de l’Église, décrit les Joseph Smith Papers comme « le projet historique le plus important de notre génération ».

Ronald Esplin, l’un des rédacteurs généraux du projet, pense que les Papers ouvriront des possibilités aux historiens qui s’intéressent aux premières années de l'Église. Il dit :

« Cette initiative offrira un très grand réservoir de sources primaires aux chercheurs. Elle contribuera à augmenter la qualité des recherches dans les futurs écrits traitant des débuts de l'histoire mormone. »

Frère Jensen décrit le projet des Papers comme un recueil « de journaux intimes, de correspondance, d'articles et de notices. Tous les écrits que Joseph Smith a générés ou supervisés. »

Le projet des Papers a été approuvé par la Commission nationale des Publications et des Documents historiques. Cette Commission, qui est une division des Archives nationales, approuve les travaux d’édition de documents de qualité, comme elle l’a fait notamment pour le recueil des papiers et des écrits de George Washington, Thomas Jefferson, Jonathan Edwards, Benjamin Franklin et d'autres.

Le professeur Harry S. Stout, de l'université de Yale, membre du comité consultatif national des Papers, dit : « Le fait que nous avons reçu cette approbation est importante. Le message en est que la Commission considère que le personnel et la méthodologie des Joseph Smith Papers répondent aux normes rigoureuses du NHPRC en matière de transcription et d'annotation et que l'édition sera précise et professionnelle. »

Le premier volume des Joseph Smith Papers sera édité en 2008. On trouvera des renseignements supplémentaires sur l'initiative sur le site du projet, www.josephsmithpapers.org.

Selon frère Jensen, l'inauguration de la Church Historian’s Press, parallèlement au projet des Joseph Smith Papers « souligne la grande valeur que l'Église a toujours accordée à son histoire. C'est une invitation à quiconque s’intéresse à l'histoire de l'Église à lire les documents fondateurs liés à son commencement et à son développement. »

La construction de la Bibliothèque Historique de l’Église, un bâtiment d’une superficie de 21.000 mètres carrés au centre de Salt Lake City, est une preuve supplémentaire du désir de l'Église de mettre son histoire à la disposition des chercheurs et du public. La nouvelle bibliothèque, qui sera achevée au printemps de 2009, « aura des locaux et des collections capables de rivaliser avec les grandes bibliothèques du monde.

La bibliothèque contiendra 270.000 livres, brochures et magazines, ainsi que 240.000 documents originaux non publiés. « Ces documents sont les joyaux de la couronne du mormonisme. La véracité du mormonisme est inextricablement liée à son histoire et nous avons tout intérêt à préserver ces documents et à les rendre accessibles à ceux qui souhaitent étudier les origines de cette religion remarquable. »

Un des grands buts de l'Église est d’assurer une ambiance d’accueil avec un excellent service pour ceux qui visitent la bibliothèque. À cet effet, le Département de la famille et d'histoire de l’Église a créé une section service à la clientèle dont la vocation est de chercher la meilleure manière de servir ceux qui visitent ce nouveau bâtiment.

Le bâtiment a cinq niveaux avec une grande salle de lecture ainsi que dix salles d'archivage et deux chambres fortes à moins zéro degrés. Brent Thompson, directeur de la conservation des documents, dit : « C’est là que nous conserverons les films de cinéma, les livres rares, quelques articles de journal et d’autres choses pour avoir la certitude qu'ils seront non seulement disponibles dans cent ans, mais qu’ils auront encore un bel aspect d’ici cent ans. »

l Accueil l Écritures l Livres l Magazines l Études l Médias l Art l